Un divorce moins simple qu’il n’y paraît

Un divorce moins simple qu'il n'y paraît

Un divorce moins simple qu'il n'y paraît

👨‍👩‍👦💔 Hier nous avons reçu Alain qui nous indique qu’il souhaite divorcer. Contrat de mariage, pas de biens, un enfant de 2 ans : sur le papier, le dossier a l’air simple.

Mais, à ses paroles, nous percevons rapidement que l’affaire est bien plus complexe qu’il n’y parait.

🛑 En effet, son épouse a de graves difficultés psychologiques, reconnues par la propre famille de cette dernière.

👮‍♂️ C’est ainsi qu’Alain s’est retrouvé en 48h garde à vue, accusé par son épouse de l’avoir violenté. Or, c’est son épouse qui avait frappé sa mère, et lui s’est interposé.

⚖ Le Procureur a bien évidemment classé l’affaire mais Alain reste très inquiet.

🌪 La mère de son enfant peut, à tout moment, et selon ses termes « partir en vrille » et surtout, surtout, elle est complotiste et antivax.

Elle refuse toute vaccination à leur fils et Alain la soupçonne d’avoir contrefait le carnet de santé de ce dernier.

Elle a rejoint par visioconférence un « gourou » canadien qui lui explique, moyennant finances, qu’il existe un complot mondial ourdi par « les puissants » et qu’il lui faut refuser en bloc toutes les prétendues vérités qu’on lui assène.

Tous les amis du couple peuvent témoigner de cette dérive inquiétante.

👉 Nous allons donc rapidement saisir le juge pour solliciter le divorce et la résidence habituelle de l’enfant au domicile de son père, car les circonstances exceptionnelles mettent selon nous, cet enfant en danger.

🤷‍♀️ Il est des cas dans lesquels la médiation familiale et le dialogue ne permettent pas de résoudre un dossier, comme celui qu’Alain nous soumet. C’est comme cela et nous nous adaptons au contexte de chaque dossier, en particulier quand l’intérêt supérieur des enfants est en jeu.

Caroline Yadan Pesah & Sarah Tellouk Benghozi
Avocates en Droit de la Famille