Des pères absents… remobilisés par le divorce

Je rencontre beaucoup de femmes qui m’indiquent que c’est paradoxalement au moment du divorce que leurs époux découvrent les notions de famille et de paternité ! 👇

👉 Ces pères, qui ne s’étaient jamais véritablement investis dans le quotidien de leurs enfants, se déclarent « papa poule », modifient radicalement leur comportement vis à vis des enfants, et sollicitent même parfois la résidence alternée… au grand dam des mères qui n’envisagent pas une séparation avec leur progéniture une semaine sur deux.

Même si ce n’est pas facile, dans ce contexte du « retour du père », je conseille de prendre de la hauteur et de cesser de considérer le père des enfants comme un adversaire ou un ennemi.

😰 Lors d’un divorce, l’angoisse d’un homme est justement de perdre définitivement sa place et son statut auprès de ses enfants : cette peur s’accompagne souvent d’une prise de conscience bénéfique, qui lui permet d’évoluer face à ces derniers et d’agir en parent responsable et compétent.

✅ C’est pourquoi j’estime qu’il est si important, lors d’une séparation, de co-construire une nouvelle parentalité faite de respect mutuel pour éviter qu’un conflit de loyauté destructeur ne vienne saccager les enfants, porteurs de l’amour mais aussi de la haine de leurs parents.